Excursions

Accueil > Excursions > Parc sous-marin

Le parc sous-marin du Lac St-François est une initiative de quelques plongeurs de la région, pour promouvoir la plongée et préserver les trésors trouvés au fond du lac St-François. Au courant des années ‘80, des plongeurs ont retrouvé des billots de bois de chêne au fond du lac, issus du flottage du bois. Ces billots se sont révélés d'une excellente qualité comme bois d'œuvre pour la fabrication de meubles très recherchés. Une compagnie a alors commencé la récupération de ces billots dans le but de les revendre à fort prix. Afin de sauver les derniers billots de bois, des plongeurs de la région ont décidé de les préserver en les déplaçant dans un parc sous-marin qui serait protégé de l'exploitation commerciale. Les dix-huit (18) billots répartis sur six (6) étages, désormais empilés à cet endroit, constitueraient les derniers de plusieurs centaines qui jonchaient le fond du lac. Trois (3) nouveaux billots, d'une longueur de 46 pieds et pesant sept (7) tonnes chacun, ont d'ailleurs été ajoutés à l'été 2008. Le Anne-Marie G. est la plus grosse des épaves du parc avec ses 50 pieds de long. Une seconde épave a été installée sur une vieille barge. La pénétration des barges est possible à condition d'avoir la certification appropriée. Sur la barge Federal 4, une cloche de verre a été installée. En 2007, la barge Federal 4 et le Teddy W se sont ajoutés au circuit déjà existant. Le parc sous-marin du Lac St-François, échelonné sur un parcours de 550 mètres, offre un très beau site de plongée composé d'épaves et d'autres artéfacts. Plusieurs cordes sont disposées de façon à permettre aux plongeurs de se déplacer parmi les différents objets et épaves de ce "musée sous-marin". L'accès se fait par bateau. On pourra entre autres y voir différents types d'ancres et bouées, ainsi qu'une importante colonie de perchaudes, crapets soleil, dorés jaunes, achigans, crapets de roche, brochets et, avec un peu de chance, une anguille. La densité de poissons est telle dans les épaves que certains crapets défendront jalousement leurs abris en tentant de vous intimider ou en vous mordant le bout des gants.

 

Pour en savoir plus, consultez notre fiche technique.